1 2 2
Restez fermes aprs ramadan !! , Il y a quelques jours, la communaut musulmane a fait ses adieux cette saison qui appartient aux saisons spirituelles : bienheureux est celui qui a su profiter de cette ...
  1. #1

    Jul 2010
    17

    Restez fermes aprs ramadan !!

    Il y a quelques jours, la communaut musulmane a fait ses adieux cette saison qui appartient aux saisons spirituelles : bienheureux est celui qui a su profiter de cette occasion bnite pour se consacrer aux bonnes uvres qui ont t agres par la grce dAllah ! Et combien est immense la perte de celui qui a pass ses journes entires sans mme soffrir une bonne action quil pourra retrouver aprs avoir quitt ce monde ! Quel grand malheur de celui qui a pass ses journes en effectuant ce qui plat au Diable et ce qui saccorde avec les mauvais penchants de lme ! QuAllah nous prserve !




    Cette belle priode que lon a vcue nous rapporte des profits immenses. Elle nous apporte des enseignements et des leons qui font natre en nous lamour du bien et la constance qui fait que lon sattache lobissance Allah. Elle procure galement lme la rpulsion lgard des pchs et lloignement de tout ce qui enclenche la Colre divine.



    Je (lauteur) vais tenter dnumrer quelques leons et exhortations que le musulman tire de ce mois de jene. Ces leons sont en ralit le copieux bnfice tir de ces jours bnits. Voici donc un certain nombre de leons que je vous propose en demandant Allah la russite et la rectitude.





    [Le jene ou lcole de la pit][1]





    Premirement : les jours du mois de ramadan, lorsquils se terminent, sont une prcieuse occasion qui soffre la vie dune personne. Celle-ci peut se renouveler dautres annes comme elle peut ne plus avoir lieu si la personne vient rendre lme avant de latteindre.



    Quoi quil en soit, le plus important est de tirer profit de cette priode pour multiplier les bonnes uvres et sloigner des pchs. Plus important encore, elle doit lui procurer la constance dans cette voie, car la rcompense des bonnes actions est den faire dautres par la suite et la punition des mauvaises actions est den faire dautres par la suite.



    Lindividu bienveillant envers sa propre personne qui est parvenu parachever ce mois bnit, doit le consacrer lobissance de son seigneur qui le cra pour son adoration et qui le combla de ses bienfaits apparents et cachs.



    Il ressent en lui la srnit en effectuant les bonnes uvres. Son cur tressaille dmotion aux fins de lau-del qui est lultime demeure ternelle. Cette demeure o rien ne sera profitable lhomme si ce nest ce quil a accompli ; ce jour o ni richesse ni enfants ne seront daucune utilit sauf celui qui vient Dieu avec un cur sain.



    En effet, si lme prend lhabitude dobir Allah durant ces jours bnis en vue dtre rcompens par Allah, et si lme cesse de pcher par crainte du chtiment dAllah, alors lavantage acquis par la personne et la leon quil se doit de tirer est la constance dans laccomplissement des bonnes uvres et le rejet des pchs en sachant quAllah nous impose de ladorer jusqu' notre dernier souffle :



    ***64831; ***64830;

    [Adore Ton Seigneur jusqu' ce que te vienne la conviction (la mort)].[2]



    ***64831; ***64830;

    [*Ocirc; vous les croyants ! Craignez Allah comme il doit tre craint. Et ne mourez quen pleine soumission.].[3]



    Aprs avoir got la douce saveur de la dvotion durant le ramadan, il ne convient pas au musulman une fois le mois termin de ruiner ce plaisir en sombrant dans les pchs au got amer. Il ne convient pas non plus ds le dbut du mois de chawwl et de tous les mois venir de donner son ennemi que lon a dompt un mois durant, loccasion de se rjouir. Il nest pas du comportement du musulman scrupuleux de faire ses adieux aux bonnes actions aprs les avoir adresss au mois du jene. En agissant ainsi, il change ce qui est meilleur pour ce qui est moins bon.



    Il doit surtout savoir que le Dieu auquel il se soumet durant ce mois et durant tous les autres mois est le Vivant qui ne meurt pas et le Qayym (que lon peut traduire ici par l*Eacute;veill NDT) qui ne dort pas. Les uvres du jour lui sont leves avant que ne viennent les uvres de la nuit et les uvres de la nuit lui sont leves avant que ne viennent les uvres du jour. Certes, Allah ne lse personne, fut-ce du poids dune fourmi. Il multiplie la bonne action, et accorde une immense rcompense.





    [Le Dieu de ramadan est celui de toute lanne !]




    Deuximement : le jene est un secret gard entre le serviteur et Son Seigneur. Personne en dehors dAllah (I) ne peut savoir vraiment si la personne jene ou pas. Cest pourquoi, comme nous lapprend le hadith authentique dans lequel Allah dit : Toutes les uvres du fils dAdam lui appartiennent ; chacune dentre elles en vaut dix part le jene qui Mappartient et dont je me rserve la rcompense. Il dlaisse pour moi ses envies, sa boisson et sa nourriture.



    Il lui est possible en effet de manger et de boire linsu des gens, en se cachant et en sisolant dans une pice. Il lui serait facile de dire une fois dehors quil jene alors quen fait seul Allah (I) est au courant de sa situation. La seule raison qui lempche de le faire, cest de savoir quAllah observe tous ses faits et gestes et quil se sent surveill.



    Ce sentiment est tout fait louable, mais la leon que la personne doit en tirer, est de savoir que celui quon craint en accomplissant mal son jene est celui quon doit galement craindre en accomplissant mal notre prire, notre aumne, notre plerinage, et tout ce qui est obligatoire.



    Celui qui a prescrit le jene est aussi celui qui a prescrit la prire qui est le plus important pilier de lislam aprs lattestation de foi. Compte tenu de son importance et du fait quelle (la prire) est le lien constant qui relie le serviteur son Crateur, Allah la prescrite son Prophte la nuit de son ascension au ciel. En somme, le musulman peut considrer juste titre quil est intolrable de ngliger le jene, mais il doit en mme temps avoir conscience et ressentir quil est bien plus grave et plus intolrable de ngliger la prire. Ceci est une des plus valeureuses leons et lun des plus notables enseignements que le musulman doit tirer du mois de ramadan





    [Les mosques de ramadan sont celles de toute lanne !]




    Troisimement : Il est exaltant pour le cur et rjouissant pour les sains desprit de voir les mosques se remplir de prieurs loccasion du ramadan, mais cela serait plus exaltant et plus rjouissant de les voir ainsi tout au long de lanne.



    Parmi les leons que le musulman peut tirer du ramadan aprs avoir t le tmoin de laffluence des musulmans dans les mosques, est de prendre la ferme rsolution et lengagement de compter parmi les fidles assidus ce bien (la prire en commun) aprs ramadan pour quil fasse partie des sept catgories dindividus qui jouiront de lombre du Trne dAllah le jour o il ny aura dombre que la sienne. Il est certifi en effet dans un hadith du Prophte (e) quil y aura parmi ces catgories un homme dont le cur est attach aux mosques.





    [Le jene : labstention des pchs]




    Quatrimement : il incombe de sabstenir de boire, de manger et de faire tout ce qui peut rompre le jene au cours du mois de ramadan, mais concernant les pchs, il faut sen abstenir toute sa vie durant. Le musulman sabstient des choses licites et illicites pendant le mois de ramadan, et il sabstient de faire des pchs toute sa vie. Ainsi, la priode de sabstenir de faire en mme temps des choses licites (manger ou boire) et illicites (tout pch) est rvolue avec la fin du mois de ramadan. Mais labstention des pchs est un devoir qui incombe en permanence au musulman.



    En effet, tymologiquement, le jene en arabe signifie sabstenir de quelque chose. Dun point de vue islamique, il consiste sabstenir de boire, de manger et daccomplir tout ce qui peut annuler le jene depuis laube jusquau coucher du soleil.



    Le sens islamique est driv du sens tymologique qui englobe un sens plus large. Ainsi, le jene au sens tymologique peut prendre le sens du jene au sens islamique, car il lenglobe comme il peut englober dautres significations. Il exprime notamment le fait de sabstenir de commettre des pchs. Les organes comme lil, la langue, loreille, la main, le pied, et le sexe doivent sabstenir de commettre ce qui leur est interdit de faire comme le dnote le sens tymologique du terme jene en arabe.



    Ces organes sont des bienfaits quAllah a octroys aux hommes, des organes dont personne ne peut se passer. Par ailleurs, Allah qui leur a octroy ces bienfaits, leur a ordonn en retour de les utiliser dans ce quil agre et leur a interdit de les utiliser dans ce quil rpugne. Lune des plus grandes faons dexprimer sa reconnaissance envers Allah qui est lauteur de tout bienfait apparent ou cach dont peut jouir ltre humain est de les utiliser dans les limites du licite et de sabstenir en permanence de les utiliser dans lillicite.



    Les yeux ont reu la permission de regarder ce qui est licite et ont reu linterdiction de regarder lillicite. Cette interdiction est son abstention (jene en arabe Siyme ) et cette abstention est constante et permanente.



    Les oreilles ont reu la permission dcouter ce qui leur est permis et le musulman a reu linterdiction dcouter ce qui est illicite. Cette interdiction est son abstention (jene en arabe Siyme ) et cette abstention est constante et permanente.



    De mme pour les mains, elles ont reu lordre daccomplir ce qui est permis et a reu linterdiction dtre employes dans tout illicite. Cette interdiction est son abstention (jene en arabe Siyme ) et cette abstention est constante et permanente.



    Les pieds ont reu la permission de marcher vers tout ce qui est bien et ont reu linterdiction de marcher vers lillicite. Cette interdiction est son abstention (jene en arabe Siyme ) et cette abstention est constante et permanente.



    Enfin, le sexe a reu la permission dtre employ dans ce qui licite et a reu linterdiction dtre utilis dans lillicite. Cette interdiction est son abstention (jene en arabe Siyme ) et cette abstention est constante et permanente.



    Allah promet une rcompense immense celui qui le remercie pour ces bienfaits et celui qui noutrepasse jamais les fonctions pour lesquelles ses organes ont t crs.



    En revanche, celui qui ne prserve pas ces organes et ne les utilise pas bon escient, mais les utilise dans ce qui est dtest par Allah. En cela, il rend Allah insatisfait de lui et satisfait Satan qui est lennemi dAllah et de tous les pieux parmi les hommes. Cette personne, Allah lui promet de la chtier. Ses membres seront interrogs sur ce quils faisaient sur terre et lui-mme devra rendre des comptes sur la faon dont il les a utiliss. Allah dit cet effet :



    ***64831; ***64830;

    [Et ne suis pas ce dont tu nas aucune connaissance. Loue, la vue et le cur : sur tout cela, en vrit, on sera interrog.].[4]



    ***64831; ***64830;

    [Ce jour-l, nous scellerons leur bouche, tandis que leurs mains nous parleront et que leurs jambes tmoigneront de ce quils ont accompli.].[5]



    ***64831; ***64830;

    [Et le jour o les ennemis dAllah seront rassembls en masse vers le Feu, du premier au dernier. Arrivs proximit, leur oue, leurs yeux et leurs peaux tmoigneront contre eux de ce quils oeuvraient. Ils diront leurs peaux : Pourquoi avez-vous tmoign contre nous ? Elles diront : Cest Allah qui nous a fait parler, lui qui fait parler toute chose. Cest lui qui vous a crs une premire fois et cest vers lui que vous reviendrez. ].[6]



    Le Prophte (e) enjoignit un jour Mudh ibn Jabal de prserver sa langue. Ce dernier sexclama alors :

    - *Ocirc; Prophte dAllah ! Devra t-on rendre compte de nos paroles !

    - Que ta mre te perde Mudh ![7] Les gens seront-ils jets sur leurs visages ou sur leurs narines en Enfer pour dautres raisons que ce que leur langue aura rcolt ! [8]



    Le Prophte (e) dclare galement : Quiconque me garantit de prserver lorgane quil contient entre ses lvres et entre ses jambes, je lui garantis quil entrera au Paradis. [9]



    Il dit aussi daprs Ab Hurara : Celui qui a t prserv par Allah du mal de sa langue et de son sexe entrera au paradis. [10]



    Il a dit galement : Quiconque croit en Allah et au Jour dernier, quil dise du bien ou quil se taise. [11]



    Daprs el Bukhr et Muslim, Ab Ms (t) rapporte un hadith quil attribue au Prophte (e) qui dit : Le musulman est celui qui ne porte pas atteinte aux musulmans avec sa langue et sa main.



    Un autre propos prophtique souligne : Lhomme en faillite dans ma communaut, est celui qui se prsente le Jour de la Rsurrection avec son actif la prire, le jene et laumne. Cependant, il avait sur terre insult un tel, diffam un tel, mang largent dun tel, vers le sang dun tel, ou frapp untel. Ds lors, les uns et les autres prendront de ces bonnes uvres. Si ces dernires spuisent avant quil puisse rparer tous ses prjudices, on jettera sur lui les pchs de ses victimes avant dtre jet en Enfer. [12]



    Dans un autre hadith, le prophte (e) affirme : Le Paradis est pav de contraintes et lEnfer est pav de plaisirs. [13]



    En dautres termes, Allah impose son serviteur de prserver sa langue, son sexe, son oue, sa vue, sa main, et ses pieds afin quil ne sombre pas dans les interdits, comme le rvle le sens tymologique du terme jene en arabe. Ce genre dabstention nest pas recherch uniquement pendant une certaine priode de lanne, mais il faut la respecter jusqu la mort, par dvotion envers Allah. Le but, cest de gagner lAgrment dAllah et dviter Sa Colre et Son Chtiment.



    *Agrave; l'instant o le musulman prendra conscience quau cur du mois des jeneurs il sabstient automatiquement de certaines choses qui en temps normal lui sont licites, pour la seule raison quAllah lui a interdit cela durant le mois de ramadan ; ce musulman devra tre normalement pouss sabstenir daccomplir des actes dont linterdiction est permanente pendant toute sa vie. Ceci, est la leon tirer. Il doit donc sloigner de ces actes illicites et sen abstenir continuellement, en tant motiv par la peur de subir le chtiment dAllah quil a prvu pour les dsobissants.



    Le Prophte (e) nous informe travers un hadith Qudus (divin) quil rapporte de Son Seigneur, que le jeneur a deux joies : une joie au moment de rompre son jene et une joie au moment de rencontrer Son Seigneur. Il prouve une premire joie pour avoir termin et russi sa journe de jene dont la rcompense auprs dAllah est immense. Seulement, la plus grande joie se fera le jour de la rencontre avec Son Seigneur qui le rcompensera pour avoir jen par une rcompense considrable.



    Lindividu prserve sa langue de dire des paroles grossires ou de calomnier ; il prserve son sexe ou sa main de faire des actes interdits ; son oreille dcouter des choses interdites ; ses yeux de voir des choses interdites. En utilisant ces organes pour des choses licites et en les prservant jusqu sa mort, il aura lopportunit au paradis de rompre cette abstention des pchs avec les jouissances et les bienfaits quAllah a prpars ses cratures obissantes.



    Le premier bienfait dont le croyant pourra jouir se situe juste au moment o il passe dans lautre monde comme nous lindique le Messager dAllah (e). Il ressentira donc ce que tout croyant ressentira en pareille circonstance. *Agrave; ses derniers instants de vie, des anges se prsenteront lui, puis ils donneront limpression davoir un visage ensoleill. Ils seront munis dun linceul et de lencens du Paradis, avec leur tte lAnge de la mort qui lui dira : *Ocirc; me pure ! Sors pour te rendre vers un pardon et un agrment venant dAllah. Elle sortira ds lors et suintera comme une goutte sort de loutre, etc. Telles sont les premiers instants de jouissance qui attendent lindividu qui veille son bonheur et qui se prserve de sombrer dans la perdition et la ruine.



    Cest pour cette raison que le prophte (e) lorsquil fut interrog par un homme sur la fin du monde, il lorienta vers une vrit qui lui est bien plus importante que la rponse sa question. En effet, il lui recommanda la prparation travers les bonnes uvres pour tre fin prt laccueillir. Il (e) lui dclara : Et quest-ce que tu lui as prpar ? Il lui fit savoir ainsi que sur terre il incombe lhomme de se prparer pour sa prochaine vie.



    Allah (I) dit cet effet :



    ***64831; ***64830;

    [Prenez vos provisions et certes, la meilleure provision est la pit. Craignez-moi donc, vous qui tes dous dintelligence.).[14]



    Tout voyage rclame des provisions adquates. Ainsi, les provisions du voyage vers lau-del sont la pit, lapplication des bonnes uvres et le suivi de la digne voie trace par le Messager dAllah (e).
    :


    Restez fermes aprs ramadan !! fermes ramadan


  2. #2

    Oct 2008
    zyzom
    4,426

    : Restez fermes aprs ramadan !!



    ..











, , ,